TPCast : la réalité virtuelle (enfin) sans fil ?

TPCast : la réalité virtuelle (enfin) sans fil ?

Ça y est. Après une attente qui a mis notre patience à rude épreuve, nous avons enfin pu mettre la main sur le fameux TPCast, ce dispositif qui transforme votre HTC Vive en casque de réalité virtuelle sans fil. Nous vous livrons ici notre analyse après quelques jours d’utilisation.

Partie hardware : quel matériel pour expérimenter la VR sans fil ?

 

Le TPCast est constitué de différentes parties hardware :

TPCast & HTC Vive

  • un boitier à fixer sur le sommet du casque VR, relié par un câble à un récepteur à glisser dans une poche, lui-même alimenté par une batterie externe de 20 100 mAh.

Émetteur HDMI

  • un émetteur HDMI, à placer dans la zone roomscale du HTC Vive

Routeur Wifi TPCast

  • un routeur Wifi signé TPCast, à relier à l’ordinateur exécutant le contenu VR.

Sans trop de surprises, on est face à un produit qui manque de finition côté boitier et matériaux utilisés, mais le tout fonctionne de manière très correcte, et c’est bien là l’essentiel.

Côté installation, la mise en route est un peu complexe la première fois (encore plus si vous n’avez pas d’adaptateur secteur, la prise fournie étant bien sûr au format US). Le manuel fourni est en chinois, heureusement la version anglaise est disponible ici.

Une fois la partie installation terminée, on jumelle le récepteur du casque avec le transmetteur via le software fourni, très simple d’utilisation, et l’installation est terminée.

 

 

Pas besoin de procéder à un nouvel appairage tant que la batterie externe alimentant le récepteur du casque tient la route, ce qui est appréciable. On note aussi la FAQ intégrée au logiciel, très pratique pour couvrir l’essentiel des questions que vous vous poserez.

Réalité virtuelle sans fil et sans latence : Mythe ou réalité ?

 

 

Vous êtes probablement nombreux à vous poser la question de la latence. Et bien, la réponse est catégorique : sur toutes les expériences VR que nous avons pu tester en mode sans-fil, qu’il s’agisse d’expériences Steam ou d’applications VR développées par nos soins, nous n’avons constaté absolument aucune latence.

Un point extrêmement positif pour ce dispositif sans fil pour la réalité virtuelle, car il s’agissait de notre crainte principale.

Sans surprise, la liberté de mouvement est extrême. Nous avons été bien plus bluffés par le TPCast que par l’utilisation d’un PC-sac-à-dos type MSI VROne qui, même s’il est léger, reste plus contraignant à l’utilisation.

Concernant la surface exploitable, difficile de se prononcer sur les limites de ce système, car la portée du transmetteur HDMI dépasse largement celle du roomscale HTC Vive actuel (en attendant la V2 ?). On perd donc la détection des mouvements gérées par les 2 bornes infrarouges bien avant de perdre la réception du signal sans fil (et nous avons de grands bureaux).

A l’utilisation, l’ensemble reste très stable. Nous avons eu quelques pertes de réception, qui se traduisent par un écran noir, mais rien de bien récurrent. La plupart des problèmes rencontrés peuvent se résoudre en débranchant puis rebranchant l’alimentation de la linkbox du HTC Vive.

Quels usages pour la réalité virtuelle sans fil du TPCast ?

 

 

Concrètement, ce test du TPCast est assez concluant. Il y a toutefois quelques limites. Par exemple, impossible d’utiliser plusieurs TPCast dans une même pièce sans obtenir la version professionnelle du dispositif. Pas d’expériences de réalité virtuelle multijoueurs et sans fil pour l’instant, donc, ce qui est vraiment dommage compte tenu du potentiel du wireless dans ce cas de figure.

L’utilisation en événementiel nous parait également complexe, les fréquences wifi étant en général totalement saturées dans les lieux publics à haute fréquentation. On se pose par ailleurs la question des fréquences utilisées par la communication sans fil en Wifi du TPCast, plus élevées que ce qui est traditionnellement utilisé en Europe.

Malgré ces quelques points, toute l’équipe d’UniVR Studio voit un fort potentiel dans cette réalité virtuelle sans câbles !

Les applications sportives en réalité virtuelle seront probablement les premières à bénéficier de la liberté de mouvement incroyable offerte par le TPCast. Faire des tours sur soi-même et de grands mouvements sans entortiller de câble est une vraie avancée. Les jump à 360° que vous tentez tous de faire dans notre animation de ski en réalité virtuelle sont parfaitement possibles avec un tel dispositif ;).

De la même manière, courir avec un casque VR sur la tête est bien plus sécurisant avec un TPCast qu’avec un PC sac-à-dos type VROne de MSI.

Sans surprise, nous sommes très impatients de coupler ce dispositif au HTC Vive 2, qui promet une zone de Roomscale bien plus importante que la version 1, pour pleinement profiter du dispositif. D’ici là, nous commençons d’ores et déjà à exploiter la VR sans fil dans nos développements en réalité virtuelle.

 

Réalité virtuelle et transformation digitale : la future révolution dans les entreprises

Réalité virtuelle et transformation digitale : la future révolution dans les entreprises

Si cette année 2016 a été l’année de la réalité virtuelle pour le grand public, les usages au quotidien pour les entreprises ne sont pas encore au rendez-vous. La faute à une technologie encore jeune, et des usages et pratiques encore en construction dans les bureaux des développeurs de logiciels de VR. Néanmoins, la réalité virtuelle s’annonce comme étant, après l’avènement de la micro-informatique, d’Internet et des smartphones, la prochaine révolution technologique qui va transformer nos postes de travail.

La VR, l’outil idéal pour les créatifs

En entreprise, les métiers de la conception utilisent déjà depuis plusieurs années la réalité virtuelle pour aider à tester de nouveaux produits ou environnements sans que cela ne soit trop coûteux en recherche et développement. Malheureusement, le coût prohibitif du matériel et des interfaces complexes et peu intuitives limitaient jusque-là l’utilisation de la VR en dehors des départements de modélisation et conception.

Réalité augmentée et transformation digitale

Grâce à la démocratisation de la réalité virtuelle, que ça soit au niveau des coûts ou de sa simplicité d’utilisation actuelle, nul besoin d’être un ingénieur surdiplômé pour espérer créer un objet en 3D. Chaque jour, de nouveaux outils sortent afin que la création numérique devienne de plus en plus simplifiée pour le commun des mortels, comme par exemple ce que l’on peut proposer avec notre animation de dessin en réalité virtuelle :

Le poste de travail transformé grâce à la réalité virtuelle

Au-delà de ce que la VR apporte pour les métiers créatifs, la réalité virtuelle s’avère être un outil génial pour les environnements de bureau. Imaginez avoir un nombre de fenêtres ouvertes infinies, disposées selon votre convenance autour de vous ou au sein d’un environnement de bureau virtuel ! De quoi nous passer des traditionnels moniteurs !

VR et travail

Plusieurs startups sont en train de travailler sur le concept de bureau virtuel en VR, et les résultats s’annoncent déjà prometteurs alors même que leurs logiciels n’ont que quelques mois d’existence :

On peut aussi aisément imaginer dans un futur pas si lointain un opérateur travailler en usine à distance sur plusieurs machines à la fois, en utilisant la réalité virtuelle pour manipuler des objets via une interface robotisée :

Une communication plus immersive

Nous avons déjà consacré un article sur les nombreuses forces de l’utilisation de la VR dans la communication des entreprises.

La téléprésence en réalité virtuelle, la prochaine étape de la visioconférence

Lorsque Facebook racheta Oculus en 2014, les analystes financiers avaient peine à comprendre l’énorme investissement du géant des réseaux sociaux dans un domaine qui semblait alors lié au jeu vidéo… Ce n’est que cette année que Facebook a montré sa vision de l’utilisation de la réalité virtuelle : la création d’expériences sociales. Car il s’avère effectivement que la réalité virtuelle permet de collaborer à distance avec d’autres collègues d’une manière bien plus naturelle qu’avec la visioconférence.

La réalité virtuelle au cœur de la transformation digitale des entreprises

La réalité virtuelle s’annonce comme la prochaine révolution numérique pour les entreprises, après l’avènement de la micro-informatique, d’Internet et du smartphone. Si la technologie est encore jeune, les nouveaux usages professionnelles sont d’ors et déjà bien présents. La question que tous les experts se posent n’est pas de savoir si la réalité virtuelle et augmentée va s’intégrer dans les entreprises, mais quand ! Car certains usages et technologies sont encore jeunes et nécessitent de mûrir avant d’envahir nos quotidiens au bureau. Bien évidemment, les entreprises qui auront organisé en amont cette transformation digitale seront les mieux préparées pour aborder cette nouvelle révolution.

Ces usages prometteurs peuvent être découverts en entreprise grâce à nos animations en réalité virtuelle. N’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions discuter réalité virtuelle avec vous.

Créer un monde en réalité virtuelle… en utilisant la réalité virtuelle !

Créer un monde en réalité virtuelle… en utilisant la réalité virtuelle !

La réalité virtuelle possède de nombreux avantages. Un de ceux-là est qu’elle est véritablement intuitive : nul besoin d’être formé pendant des heures pour utiliser son regard et ses mains pour interagir, comme nous le faisons dans la vie réelle chaque jour. Mais actuellement, créer un monde en réalité virtuelle nécessite de solides compétences en informatique qui, elles, sont bien loin d’être intuitives pour le commun des mortels. C’est pour cela que la nouvelle fonctionnalité présentée ici du moteur 3D Unity est tout bonnement révolutionnaire : elle permet la création d’une expérience de réalité virtuelle à portée de tous !

En utilisant la réalité virtuelle pour créer de la réalité virtuelle, il devient très intuitif de sculpter un environnement en quelques minutes : ajouter de l’herbe, créer une chaîne de montagnes au loin, modifier son alignement, avoir une vue d’ensemble de la scène pour mieux la composer… Les possibilités sont infinies et devraient permettre dans les prochains mois de pouvoir créer soi-même une expérience de réalité virtuelle sans formation préalable.

De quoi démocratiser la création de nouvelles expériences en VR ! Et de quoi vous proposer de créer vous-même un monde en réalité virtuelle qui corresponde à vos envies lors de nos animations en réalité virtuelle et augmentée.

L’IFA, le plus grand salon de l’électronique, ne parle que de réalité virtuelle

L’IFA, le plus grand salon de l’électronique, ne parle que de réalité virtuelle

Créé en 1926, le salon allemand IFA a présenté de nombreuses technologies qui sont par la suite devenues des standards durant plusieurs décennies : la télévision à tube cathodique en 1931, le premier magnétoscope en 1935, la cassette audio en 1962… L’édition 2016 de l’IFA fait cette année la part belle à la réalité virtuelle, et tout semble bien réuni pour que cette dernière triomphe durant les années à venir !

Des casques VR aux caméras filmant à 360°, en passant par les dispositifs de réalité augmentée, la réalité virtuelle est dans les plannings de toutes les grandes marques mondiales : Samsung, Google, Qualcomm, Acer, LG, Alcatel, Zeiss… Tout le monde veut en être sur ce marché balbutiant qui s’annonce aussi prometteur que l’arrivée d’Internet pour le grand public dans les années 2000. Il faut dire que le potentiel est véritablement énorme : certains cabinets d’analyse pensent que ce secteur d’activité représentera 120 milliards de dollars de chiffre d’affaires d’ici 2020. Il est estimé que l’utilisation de la réalité virtuelle devrait dépasser celle de la télévision d’ici 10 ans !

Franz Troppenhagen, chef de produit chez le roi de l’optique allemand Zeiss, affirme ainsi que “depuis 2016, le marché de la VR a véritablement commencé à croître car les gens peuvent maintenant voir les bénéfices de l’utilisation de la réalité virtuelle”.

Les constructeurs chinois sont aussi sur le pied de guerre, là où la Chine s’annonce comme allant être le plus gros marché pour la réalité virtuelle et augmentée. Un des directeurs de développement produit du géant de l’électronique TCL annonce que “d’ici 5 à 8 ans, vous regarderez un écran sur votre mur, et vous serez incapable de discerner s’il s’agit de la réalité ou d’un écran animé”.

Une autre tendance qui semble émerger de l’IFA 2016 est la future fusion entre les mondes de la réalité virtuelle et augmentée. Si pour le moment ces deux univers nécessitent des dispositifs différents, il y a fort à parier que de prochains casques permettront l’utilisation de la réalité mixte : mi-VR, mi-AR. De quoi offrir de nouvelles opportunités au niveau des technologies et des usages, mais sûrement pas avant 5 ans.

L’édition 2016 du plus grand salon de l’électronique grand public confirme donc la tendance : les réalités virtuelles et augmentées sont sur le point de devenir des technologies majeures dans les années à venir. Si l’intérêt des consommateurs n’est plus à démontrer, les usages de la VR sont encore peu répandus et doivent encore être inventés pour devenir véritablement incontournables dans la vie quotidienne de tout un chacun. Cela rappelle fortement l’arrivée de la micro-informatique dans les foyers au début des années 1980 : le monde entier sentait qu’une révolution était en train de se produire, avant que les ordinateurs fassent partie du quotidien de nombreuses personnes quelques années plus tard. Le futur de la réalité virtuelle pourrait bien suivre le même chemin…

Les 4 avantages de l’utilisation de la réalité virtuelle pour votre communication

Les 4 avantages de l’utilisation de la réalité virtuelle pour votre communication

Bien que le concept de réalité virtuelle immersif ait été montré pour la première fois dans les années 60, les technologies nécessaires à une immersion crédible ne sont apparues que tout récemment pour pouvoir permettre la commercialisation de casques fiables à un prix accessible. En 2016, le succès de la réalité virtuelle auprès du grand public a décollé.

  • Oculus et Samsung ont ainsi pu déclarer au mois d’avril 2016 que le casque Samsung Gear VR a dépassé le million d’utilisateurs, et ce en moins de 6 mois.
  • Le cabinet d’analyse IDC considère que les ventes de casques de réalité virtuelle génèreront un chiffre d’affaires de 2.3 milliards de dollars en 2016, pour un peu plus de 9 millions de casques vendus sur l’année (sans compter les accessoires en carton de type Cardboard). Les casques haut de gamme produits par HTC, Oculus et Sony devraient représenter plus de 2 millions d’unités vendues sur l’année 2016.
  • Les cabinets d’analyse pensent que ce secteur d’activité représentera 120 milliards de dollars de chiffre d’affaires d’ici 2030. Il est estimé que l’utilisation de la réalité virtuelle devrait dépasser celle de la télévision d’ici 10 ans.

Les grandes forces de la réalité virtuelle

L’immersion totale

expérience utilisateur en réalité virtuelle

L’utilisation de casques de réalité virtuelle immerge complètement les utilisateurs dans votre expérience, ce qui limite par conséquent les distractions possibles et les rendent plus attentifs au message que vous voulez leur faire passer.

L’impact des émotions

Ce qui frappe le plus lorsque l’on fait tester une expérience de réalité virtuelle, c’est la grande force des émotions qui touchent les utilisateurs : l’émerveillement ressenti face à des situations incroyables ou inédites est intense. Il a été prouvé à de nombreuses reprises que les émotions fortes participent activement à la bonne mémorisation d’une information. Associer votre marque à une forte émotion impactera les esprits durablement et positivement.

#image_title

Une mémorisation plus durable

Nos cerveaux sont câblés pour mémoriser des événements liés à des lieux. L’utilisation de la réalité virtuelle donne ainsi l’illusion au cerveau de se trouver autre part (de préférence dans un endroit remarquable ou inhabituel), ce qui permettra à votre marque de laisser un souvenir durable dans la mémoire à long terme des utilisateurs.

réalité virtuelle et apprentissage

L’effet Waow garanti

Le grand public s’intéresse de près à la réalité virtuelle : Selon une étude 2016 de Toluna/LSA, 90% des français en ont entendu parler et 71% veulent l’essayer. Seuls 2,6% des français affirment que cette technologie va échouer. Nos démonstrations et animations ont montré à quel point l’expérience de la réalité virtuelle attire et fascine les personnes de tous âges et catégories socio-professionnelles. De quoi marquer encore plus les esprits pour votre communication.

La réalité virtuelle pour communiquer sur votre marque

L’immense intérêt que suscite la réalité virtuelle est donc pleinement justifié : une bonne campagne de communication via une expérience de RV aura un impact bien plus fort qu’une campagne traditionnelle. En tant que marque, votre présence sur ce média est véritablement indispensable. Le secteur est en croissance rapide et, tout comme avec la révolution de l’Internet ou du smartphone, il est important pour les entreprises de saisir rapidement cette nouvelle opportunité afin de garder une longueur d’avance dans un milieu concurrentiel.

 

L’évolution de la réalité virtuelle et augmentée en une infographie

L’évolution de la réalité virtuelle et augmentée en une infographie

Si l’engouement pour la réalité virtuelle et augmentée commence enfin à se concrétiser dans le monde des nouvelles technologies, il s’agit de concepts réfléchis depuis les années 30 afin de reproduire des situations coûteuses ou risquées sans danger pour les utilisateurs.

Découvrez dans l’infographie qui suit l’évolution de la VR depuis les 90 dernières années, vue par l’Université de Syracuse. Cela vaut le coup d’oeil 😉

évolution réalité virtuelle et augmentée

Source